Ton panier

Ton panier est vide

Continuer le shopping

Sais-tu que, avec ton maquillage, tu écris un livre tous les jours ?

by Agathe & Charline |

Hello Pomponnette,
 
On a revu Carine Larchet - oui, on ne se quitte plus ! - et elle nous a raconté une belle histoire sur le maquillage, on te dit tout…
En fait le maquillage, c’est comme un « livre » - Sephora est donc une sacrée bibliothèque ! - 

 

Le syndrome de la Page Blanche

Le fond de teint, c’est la « page blanche » : le point de départ, la base de tout, sans elle - ou lui - on ne peut pas aller plus loin.
Et si la page blanche est sale, on lira moins bien l’histoire qu’on va écrire dessus. Donc avoir un joli teint, uniforme, c’est important pour la suite de son rituel maquillage ! - Tu vois le syndrome de la page blanche ? Ce stress de ne pas arriver à y écrire le premier mot, ben c’est un peu comme quand on doit trouver LA bonne teinte de notre fond de teint ! - 

Sais-tu que, avec ton maquillage, tu écris un livre tous les jours ?

Puis quand on écrit, il y a des règles de rédaction : on commence la phrase par une majuscule, on la rythme avec des virgules pour lier les mots entre eux, reprendre son souffle, puis on la termine par la ponctuation.

En maquillage, c’est pareil - enfin presque -...

 

Ne pas oublier les Majuscules, c'est capital !

La majuscule, c’est le regard ! Ce sont les yeux qui captent l’attention et expriment l’émotion, c'est par eux qu’on commence à lire un visage.
On va donc prêter une attention particulière à son mascara et ses sourcils qui permettent d’intensifier le regard.

Le fard à paupières, c’est en option, comme dans le choix du style de la police. - Est-ce qu’on calligraphie notre majuscule ou est-ce qu’on la fait en capitale d’imprimerie quoi ! -
 

Un Point c'est tout, un point c'est toi

La ponctuation, c’est la bouche ! Comment veut-on terminer la phrase ? Dans quel mood on est ?

Bouche pep’s : je m’exclame, c'est le "!", Bouche nude : je laisse planer le doute en mode "...", et l’interrogation : violet, bleue... - légitime de se demander pourquoi ? -
On est curieuses, dis-nous en commentaire quel rouge à lèvres tu choisirais pour quelle ponctuation :
. : _____
! : _____
? : _____ 
… : _____ 
 

On joue avec la Virgule

Entre la majuscule et le point, il y a les virgules, qui arrivent donc entre les yeux et la bouche, donc sur les joues…. - suspens suspens - c’est le blush !
Il vient structurer le visage comme la virgule structure la phrase ! Ne sous-estime donc pas le pouvoir du blush ;)

 

C'est un beau roman, c'est une belle histoire...

Voilà, tu sais comment raconter une histoire au travers de ton maquillage, il a le pouvoir d’exprimer ta personnalité, différents styles, différentes humeurs…

On peut faire une auto-biographie : le maquillage naturel, signature, de tous les jours. Il n’est pas forcément nude d'ailleurs, la « bouche rouge » peut être caractéristique d’une personne - c’est d’ailleurs la signature de notre Carine ! -. 

On peut écrire des romans :  pour des occasions ! On raconte différentes histoires : le mariage de notre meilleure amie, un RDV Tinder, une réunion importante… - Tu ne te maquillerais pas pareil pour ces 3 occasions, on est d’accord ? -.

Mais attention… on peut aussi faire un thriller : aïe aïe aïe... c’est le loupé et tu parais ce que tu ne veux pas… Attention donc au « make-up faux pas » !
L’image véhicule un message, ne l’oublie pas Pomponnette !

Sais-tu que, avec ton maquillage, tu écris un livre tous les jours ?

 

Alors, cette histoire t'a plu ? C’est une belle métaphore, non ? Si tu as adoré comme nous, tu peux remercier Carine en commentaire ;)

 

Répandons le Smile Power,
Agathe & Charline & Carine
 

Petits mots (0)

Tu nous laisses un petit mot ?